اعلان جانب اللوغو

آخر الاخبار

8

Technique et tactique 4-4-2 CONTRE 4-3-3 en phase offensive

Technique et tactique 4-4-2 CONTRE 4-3-3 en phase offensive

de Massimo Lucchesi (directeur de allenatore.net)
Le  4-3-3  est  un  syst€me  qui  est  adopt  par  une  quipe  qui  veut  habituellement  exprimer  un  jeu 
spectaculaire et offensif.  
Nous devons nous attendre aussi ‚ une quipe tr€s active et agressive, qui attaque avec un nombre 
tr€s lev de joueurs et qui utilise une gamme tr€s large de solutions offensives.  
En  phase  dfensive  un  tel  adversaire  appliquera  un  pressing  ultra-offensif  et  la  dfense  sera  tr€s 
mobile en sens vertical afin d'exploiter la r€gle du hors-jeu.  
Maintenant  nous  voyons  les  situations  numriques  qui    viennent  ‚  se  crer  ‚  la  suite  du 
positionnement naturel des deux quipes sur le terrain.  
En  dfense  nous  sommes  dans  une  situation de  4  vs  3  dans  laquelle,  en  tant  en  surnombre, 
pourraient  se  rencontrer  diffrents  probl€mes  consquents  de  toute  faƒon  ‚  la  multiplicit  de 
solutions offensives garantit par l’existence de 3 attaquants.  
… la ligne de centre nous sommes encore en supriorit numrique (4 vs 3) cependant qu'en attaque 
nous sommes 2 vs 4.  
Apr€s avoir analys les situations numriques ligne par ligne, maintenant nous tentons d'analyser le 
terrain en sens vertical.  
Analyser l'opposition des deux syst€mes en partant des lignes verticales est difficile car les deux demi 
latraux adverses et les deux ailiers recouvrent des positions hybrides et non fixes.  
En effet, les deux milieux de terrain latraux sont un compromis entre milieux de terrain extrieurs 
et vritables milieux centraux.  
En  phase  dfensive  ils  restent  tr€s  serrs en  crant  un  3  vs  2  vis-‚-vis  de  nos  milieux  de  terrain 
intrieurs;  en  phase  offensive  ils  s'largissent  souvent  pour  collaborer  sur  les  c†ts  avec  l'ailier  et 
l’arri€re latral en crant une cha‡ne ‚ trois de joueurs latraux qui met en infriorit numrique (3 
vs 2) nos extrieurs sur chaque couloir.  
Les ailiers partent par contre carts en fixant nos arri€res latraux, puis ils coupent au centre pour 
attaquer les espaces en soutien de l'avant-centre. Il est donc compliqu de dfinir avec prcision les 
positions  de  ces  quatre  joueurs,  car  leur  dynamisme  peut  crer  des  situations  compl€tement 
diffrentes au cours du mˆme match.  
Pour le reste il faut dire qu'au centre de la dfense nous sommes 2 vs 1, cependant qu'au centre de 
l'attaque  nous  nous  trouvons  dans  une  situation  favorable  de  2  vs  2.  les  fig.  4.12    et  4.12  bis 
soulignent l'opposition des deux quipes sur le terrain.  
Technique et tactique 4-4-2 CONTRE 4-3-3 en phase offensive

Maintenant nous examinons avec prcision comme se conduire dans la phase offensive.  

PHASE OFFENSIVE

En  phase  de  possession  il  est  important  de  proposer  un  jeu  offensif  de  faƒon  ‚  contraindre 
l'adversaire  ‚  jouer  dans  sa  propre moiti  terrain.  En  effet  une  quipe  qui  adopte  le 4-3-3  souffre 
plus sous la pression des adversaires.  
Quand nous construisons la manoeuvre nous devrons avoir pour premi€re tŠche d'exploiter le 4 vs 3 
‚ la ligne de milieu.  
Il est ‚ remarquer qu'en phase dfensive les trois milieux de terrain adverses joueront tr€s serrs et 
ce  serait donc une faute de canaliser la manoeuvre centralement. Au contraire nous devrons tŠcher 
de  contourner  le  jeu  sur  les  milieux  extrieurs  qui  jouissent  d’espaces  consquemment  ‚  la 
disposition des deux quipes. Ils leur faut disposer ensuite de beaucoup de largeur pour mettre en 
difficult le syst€me dfensif adverse qui souffre beaucoup dans ces zones du terrain (fig. 4.13).  
Une fois que notre extrieur a reƒu la balle, l'adversaire peut se conduire de deux mani€res pour aller 
le fermer: 
  • ou il fait avancer l’arri€re latral
  • ou il fait s’largir le milieu de terrain intrieur le plus pr€s.
PHASE OFFENSIVE

Dans le premier cas nous devrons tŠcher d'exploiter le mouvement d’chelonnement des trois autres 
adversaires  de  la  dfense  de  la  mani€re  suivante:  La  pointe  la  plus voisine  effectue  une  course 
diagonale  de  l'intrieur  vers  l'extrieur  pendant  que  l'autre  attaquant  vient  ‚  la  rencontre  pour 
permettre au porteur de balle d'effectuer une passe verticale de bonne facture.  
En  servant  la  pointe  qui    va  en  profondeur  on  l€ve la  possibilit  de  mettre  ce  joueur  dans  les 
conditions d’aller au but cependant qu'en jouant la balle sur l'attaquant qui vient en appui on donne 
le feu vert ‚ un changement de jeu vers l'autre c†t (fig. 4.14).  
Dans le  cas dans lequel  l’adversaire  effectue un chelonnement consquent vers  la  balle des deux 
autres  milieux  de  terrain  pour  fermer  sur  notre  milieu  de  terrain  extrieur,  tout  de  suite  il  faut 
changer  le  jeu  vers  la  partie  oppose  du  terrain  qui    se  trouvera  par  consquent  ‚  basse  densit 
d'adversaires.  
Pour effectuer tel changement de jeu on se servira de la collaboration d'au moins une pointe qui fera 
figure d’appui (dans la fig. 4.14 , le joueur n‹9) .  
Puis les recouvrements des arri€res  latraux sont tr€s importants, car les adversaires sur les c†ts en 
phase dfensive peuvent dfendre seulement avec un joueur ou le arri€re latral.  
Il  est donc ncessaire de tŠcher de crer  le  2  vs  1  ‚ travers  la monte de nos couples d'extrieurs 
(milieu et arri€re).  
Il est ‚ souligner que les deux milieux latraux adverses ne sont pas positionns de mani€re telle ‚ 
pouvoir doubler le marquage sur notre milieu extrieur.  
Une  autre  faiblesse  des  adversaires  est  l'impossibilit  du  c†t  ou  se  fait  l’chelonnement  de  faire 
glisser un cinqui€me joueur sur le c†t faible1 de la dfense qui, ‚ la suite de ceci, est contrainte ‚ 
effectuer des diagonales dfensives plus longues.  
C’est  pourquoi  il  est  important  de  tŠcher  d'attaquer  la  zone  aveugle2 de  la  dfense  adverse  en 
changeant  le  jeu  de  mani€re  improvise  en  adressant  la  sph€re  vers  le  c†t  faible  du  terrain.  La 
zone aveugle de la dfense sera attaque par le milieu extrieur (ici le 7)  par une course diagonale 
de deuxi€me temps (fig. 4.15).  
(fig. 4.15).

Aussi contre un 4-3-3 il faut tŠcher d'exploiter le 2 vs 2 que l nos deux pointes peuvent crer vis-‚-vis 
des dfenseurs centraux adverses.  
Les  arri€res   latraux peuvent effectuer un mouvement aussi de "un va, un vient" avec les  milieux 
extrieurs  afin  de librer  les  espaces  sur  les    c†ts  de  la  dfense, au-del‚  d’augmenter le  taux  de 
dynamisme de notre manoeuvre (fig. 4.16).  
(fig. 4.16).

Concernant  la  technique  de  finition  ‚  utiliser  le  plus,  tant  donn  le  fait  que  la  dfense  adverse 
jouera souvent haute, elle doit ˆtre celle par course diagonale.
Une autre considration ‚ faire sur le 4-3-3 est qu’un tel syst€me, en phase dfensive, se transforme 
souvent en 4-5-1 car les ailiers se replacent souvent  ‚ la ligne du milieu. Il est vident que ceci arrive 
seulement dans une quipe hautement organise en phase dfensive.  Si l'adversaire  se conduit de 
telle  mani€re,  nous  devrons  tŠcher  d'effectuer  une  manoeuvre d'encerclement  de  faƒon  ‚  ne  pas 
nous prcipiter centralement dans un goulot d’tranglement. La finition doit ˆtre recherche par le 
centre suivant la course diagonale.  
La derni€re chose ‚ dire sur le comment affronter un 4-3-3 est que la transition suivant le succ€s de 
notre  pressing  doit  ˆtre  tr€s  rapide  de  faƒon  ‚  exploiter  le  fait  qu’habituellement  une  quipe  qui 
attaque avec un tel syst€me dcroche en mˆme temps les deux dfenseurs latraux en laissant seuls 
les  deux  dfenseurs  centraux.  Cette  galit  numrique  favorable  est  ‚  exploiter  par  des 
combinaisons en vitesse effectue par les deux pointes.  
Il  est  par  contre  inconvenant  de  tŠcher  d'emmener un  troisi€me  joueur  dans  la  zone  centrale  du 
front offensif parce que le milieu dfensif adverse, en jouant tr€s bas en phase dfensive, prot€ge de 
mani€re optimale les dfenseurs centraux en faisant bouclier.
Relativement  au  pressing  ultra-offensif  qu’appliquera  l'adversaire,  les  dfenseurs  centraux  doivent 
ˆtre  attentifs  ‚  ouvrir  le  jeu  sur  les  arri€res    latraux en  combien  de  tels  joueurs  sont  mis  sous 
pression des ailiers adverses.  
Les dfenseurs centraux devront par consquent tŠcher d'exploiter le 2 contre 1 vis-‚-vis de l'avant-
centre adverse, puis en allant jouer la balle sur les milieux extrieurs qui, comme dj‚ vu plus avant, 
bnficient de grandes espaces (fig. 4.17). Adresser la manoeuvre sur les milieux de terrain latraux 
est en effet la meilleure mani€re pour dpasser le pressing continu des adversaires.  
fig. 4.17).


***********************


***********************

ليست هناك تعليقات